-10%
, , , , ,

LCR Multimètre Testeur de capacités, bobines, transistors…

Availability:

Rupture de stock


Le testeur LCR multimètre est stable et facile à utiliser qui peut lire automatiquement les données précises, et est adapté pour les amateurs électroniques, développeurs, designers, électroniques et réparation électronique.Il peut mesurer toutes sortes de résistance, la capacité, l’inductance, deux tubes, transistors, RCS, MOS tube à effet de champ;peut déterminer le type de périphérique, sortie HFE polaire, broches, tension de seuil, la capacité de jonction du tube à effet de champ.Il est particulièrement adapté pour le transistor appariement et la surface de montage hybride identification des composants, est le meilleur partenaire de bricoleur amateur.

د.م. 135,00 د.م. 150,00

Rupture de stock

Le cœur du testeur est un microcontrôleur Atmel Atmega 328P, puis il y a un afficheur LCD graphique de 5,5 x 3cm, un bouton poussoir de mise en route, un connecteur ZIF (Zero Insertion Force) et une poignée de composants CMS permettant de faire fonctionner le µcontrôleur et de générer les signaux analogiques nécessaires aux tests.

L’alimentation, est quand à elle, confiée à un classique régulateur linéaire 78L05. L’inspection du circuit nous révèle une qualité des soudures correcte. le dessin du circuit imprimé est bien réalisé avec du double face (au minimum) des plans de masse et des vias (traversées) réalisées avec des œillets et non en pattes de résistances. De plus la sérigraphie est également présente et de bonne qualité, elle nous renseigne sur les différents branchements possibles pour les tests, bornes 1, 2 et 3 sur le connecteur ZIF, ainsi que sur une zone de test pour les composants CMS (Composants Montés en Surface).

Mise en service.

Le régulateur 78L05 permet d’alimenter le testeur avec une tension continue dans une plage de 7 à 35v, ça laisse le choix! il n’y a pas de diodes en entrée de l’alimentation, donc attention aux inversions de polarité, le 78L05 est peut être rustique mais les autres composants sont plus sensibles. Si on connecte une pile de 9v et appuie sur le bouton jaune:

testeur_composants_-lcr-t3 photo de l'appareil montrant l'écran de démarrageLe premier écran affiché concerne le contraste préréglé . Pour ajuster celui-ci, le poussoir permet de l’incrémenter. Une fois la valeur désirée atteinte, attendez et le programme de test commence. Si vous avez trop appuyé, arrivé à 60 la valeur retourne à 1 et continue à s’incrémenter. Lors des prochains démarrages, le réglage ne sera plus demandé. Pour effectuer le réglage plus tard, il suffit d’enlever la pile, de maintenir le bouton enfoncé et de reconnecter la pile : l’écran de réglage sera de nouveau disponible.

Lors des prochaines mises sous tension; l’écran nous indique la version du logiciel ainsi la tension de la pile pendant 3s environ. Pendant ces 3s il effectue également les tests, si aucun composant n’est connecté l’afficheur indiquera : « No, unknow or damaged part » assez explicite.

Pour effectuer un test, il faudra brancher un composant sur les entrées 1, 2 ou 3 du connecteur. Grâce à la sérigraphie, on identifie facilement les pinces qui correspondent aux différentes entrées. De plus elles ont été réparties de façon optimales sur le connecteur, afin de pouvoir tester des composants avec des brochages différents et variés.

Les composants passifs

Résistances, condensateurs, selfs ……on va tout tester.

Première à passer au banc, une résistance de 100Ω 1% et premier résultat : 100,2 la précision est là, on peut monter jusqu’à 50MΩ.

Comme vous pouvez le voir sur la photo, la résistance est connectée entre 1 et 3. L’ordre des pattes n’a donc aucune importance, on aurait pu aussi utiliser 1 et 2 ou 2 et 3.

testeur_composants_-lcr-t3 photo de l'appareil montrant le résultat d'un test de résistance.

Le suivant, un potentiomètre, là on doit utiliser les 3 entrées, mais toujours sans ordre particulier. Le testeur détecte deux résistances dont la somme correspond à la valeur du potentiomètre. En variant le curseur et en relançant un test les valeurs doivent varier mais la somme reste toujours la même.

De la même manière, un condensateur sera identifié correctement qu’il soit chimique, polystyrène ou céramique. Certains condensateurs peuvent avoir une tolérance de 20%, d’où une différence entre le marquage des valeurs et celles mesurées. Cela s’est produit seulement pour un condensateur céramique.

testeur_composants_-lcr-t3 photo de l'appareil montrant le résultat d'un test de condensateur céramique.

Pour les selfs ou autre bobines et inductances le procédé reste le même. On peut également lire sur l’écran, la résistance série des condensateurs et des selfs ainsi que le paramètre Vloss qui correspond à la perte de tension du composant.

testeur_composants_-lcr-t3 photo de l'appareil montrant le résultat d'un test de condensateur plastiquetesteur_composants_-lcr-t3 photo de l'appareil montrant le résultat d'un test de condensateur électrochimique.Pour les selfs ou autre bobines et inductances le procédé reste le même. On peut également lire sur l’écran, la résistance série des condensateurs et des selfs ainsi que le paramètre Vloss qui correspond à la perte de tension du composant.

testeur_composants_-lcr-t3 photo de l'appareil montrant le résultat d'un test d'inductance.
Les composants actifs.

Un peu plus compliqué : les transistors, diodes et consœurs. Hé bah non, notre petit testeur s’en sort encore très bien.

testeur_composants_-lcr-t3 photo de l'appareil montrant le résultat d'une double diode

L’identification des diodes se déroule comme sur des roulettes, un petit dessin nous indique le brochage du composant et bien-sûr, la tension de jonction ainsi que la capacité de la jonction (utile pour le choix de diodes varicap s’il reste encore des amoureux du superhétérodyne et du Colpitts. J’ai essayé de le piéger avec une diode double en boîtier TO220, mais c’est moi qui me suis fait avoir, le résultat tombe sans appel, le brochage est correct ainsi que les deux tensions de seuils. Le seul bémol concerne les diodes Zéner, avec une tension d’alimentation de 5v. Impossible de mesurer des tensions Zéner supérieures à celle-ci, on aura donc comme mesure uniquement la tension directe de la diode.

testeur_composants_-lcr-t3 photo de l'appareil montrant le résultat d'un test de transistor PNPJ’ai pu identifier des transistors NPN, PNP, MOSFET N et MOSFET P. Je n’avais pas de TRIAC ou de jFET sous la main pour les tests. Pour les transistors bipolaires, en plus du brochage, on a les informations de tension de seuil base émetteur (vbe) et de gain (hfe). C’est une info intéressante pour pouvoir appairer les transistors, comme dans certains montages audio ou oscillateurs .

testeur_composants_-lcr-t3 photo de l'appareil montrant le résultat d'un test de transistor MOS

En ce qui concerne les MOSFETs, on a la tension de seuil gate source (vgs ou vt) et la capacité de gate, important pour le choix de driver MOS ou le choix de transistors pour de la commutation rapide.

testeur_composants_-lcr-t3 photo de l'appareil montrant le résultat d'un test de diode LED

On voit bien sur les photos que le sens de branchement n’a pas d’importance, le testeur s’accommode bien des différentes configurations. On a oublié un composant que l’on utilise très souvent…. la LED.
Ok, c’est une diode et comme ses copines non luminescentes, affichage de la tension directe, ici plus élevée et la capacité de la jonction.

Les composants CMS

Comme annoncé dans la description, il y a un emplacement constitué de pastilles étamées non vernies juste entre le connecteur ZIF et le bouton poussoir. Les pastilles sont judicieusement disposées pour pouvoir tester une grande variété de boîtiers à monter en surface. La sérigraphie indique bien les différentes entrées de mesures. C’est assez petit donc n’oubliez pas les pincettes pour placer les composant à tester.

testeur_composants_-lcr-t3 photo de l'appareil montrant le résultat d'un test de condensateur électrochimique CMS

Conclusion.

J’ai acheté ce testeur avec un bon prix. Il n’a peut être pas la précision d’un appareil professionnel (quoique…) mais on a bien vu avec la résistance de 100Ω quelle était d’au moins 1% . Cela couvre la très grande majorité des composants que nous utilisons au quotidien. Avec ses formes réduites mais bien étudiées, il est facilement intégrable dans un petit boîtier ou dans un pupitre multifonction.

testeur_composants_-lcr-t3 photo du dessous de l'appareil montrant l'emplacement du conneteur ISP de programmation du microcontrôleur

Je pense qu’il va faire partie des appareils électriques constamment présents sur mon (très encombré) établi. Un petit bonus, sur le dessous du circuit, on peut voir un connecteur à 6 broches qui correspond aux pins de programmation de l’ATMEGA328.

testeur_composants_-lcr-t3 photo de l'appareil montrant le résultat d'un test de fusible avec un message d'erreur

En résumé:

– Il y a un menu caché de calibration en court-circuitant les 3 broches de test et en appuyant sur le bouton. Avoir sous la main un condensateur de 100 nF sous la main)
– Il y a plusieurs différences entre les modèles chinois entre eux et avec le projet original. La source de tension de référence est souvent remplacée par une Zener, les LCD n’ont pas toujours le même contrôleur que le projet initial.
– La doc (pdf 103 pages) souligne certaine de ces différences et donne, parfois, la manière de se rapprocher du projet initial.
– Le software peut être flashé pour ceux qui disposent d’un ISP (In Situ Programmer). Le logiciel n’est pas compatible avec toutes les versions. Cette manip est à vos risques et périls. »

Based on 0 reviews

0.0 overall
0
0
0
0
0

Be the first to review “LCR Multimètre Testeur de capacités, bobines, transistors…”

There are no reviews yet.